Comment gouter son sperme ? (Contribution de spermosaure)

D'une façon comme d'une autre, même si la masturbation est quelque chose de très simple, la connaissance de quelques trucs peut facilement améliorer ton plaisir. Vous trouverez ici la plupart des réponses aux questions que vous vous posez sur la masturbation.
Alextalon
Messages : 2
Enregistré le : lun. 15 juin 2020, 18:11

Re: Comment gouter son sperme ? (Contribution de spermosaure)

Message par Alextalon » mer. 17 juin 2020, 11:38

Moi pour ma première fois j'ai éjaculer dans ma main puis j ai lècher à ma langue avec de tout aspiré puis j'ai gardé en bouche pour avoir toutes les saveurs.

Plus tard dans la soirée comme j'ai vraiment aimé sa j ai recommencer mais cette fois j'ai voulu jouir directement dans ma bouche et j'ai trouver ça en plus agréable car tout n'est pas aller directement dans ma bouche et sentir mon sperme coulé sur mon visage était très agréable après je l'ai ramasser avec mes doigts pour le mettre dans ma bouche car je ne voulais pas en perdre une goutte

Je crois bien que je suis devenu un accord au sperme

Eolie
Messages : 2
Enregistré le : dim. 13 sept. 2020, 15:37

Re: Comment gouter son sperme ? (Contribution de spermosaure)

Message par Eolie » lun. 14 sept. 2020, 11:54

Bonjour à tous,



moi je rêve de goûter mon sperme mais je flanche dès que je jouis. Pourtant j'aime bcp celui des autres. J'adorais sentir le sperme de mon ex exploser dans ma bouche. Mais le mien je bloque. Peut-être un truc inconscient : la branlette c'est mal ??

Par contre j'adore le precum !

Avatar du membre
Genuis2
Messages : 141
Enregistré le : mar. 14 avr. 2015, 16:23

Re: Comment gouter son sperme ? (Contribution de spermosaure)

Message par Genuis2 » mar. 15 sept. 2020, 17:01

Non je pense pas qu il y ai un truc de l inconscient genre la branlette c'est mal. C'est juste une histoire d excitation je pense. Quand tu jouis tu pers presque immédiatement l excitation. Libération des hormones un truc comme ca. Enfin moi je suis comme toi. Dès que je gicle c est mort. Je kiffe le precum et je joues bcp avec le moment fatidique rester sur le fil du rasoir, tu as des coulée de sperme et tu gardes toute l excitation, un vrai bonheur. En tout cas de prend pas trop la tête 😀 Après ceux qui goute après j avoues je sais pas comment ils font

Avatar du membre
Webmaster
Site Admin
Messages : 1993
Enregistré le : lun. 05 juil. 2004, 15:57
Localisation : Montpellier
Contact :

Re: Comment gouter son sperme ? (Contribution de spermosaure)

Message par Webmaster » mar. 15 sept. 2020, 19:58

On l'a tous vécu. Sans être biologiste, je pense que c'est un processus naturel que d'empêcher le mâle d'avaler son propre sperme. Car si on faisait ça systématiquement, on empêcherait la fertilisation. :mrgreen: (c'était ma minute intello)



Visiblement, ça s'apprend pour arriver à l'avaler tout de suite.

A une époque, même en visant directement la bouche tête en bas, je recrachais direct.

Après, j'ai réussi en attendant un peu ou bien en étant excité à nouveau.

Mais j'ai arrêté d'essayer car je n'aime tout simplement pas le goût de mon sperme, contrairement au precum, mais j'en produis pas des masses.

Eolie
Messages : 2
Enregistré le : dim. 13 sept. 2020, 15:37

Re: Comment gouter son sperme ? (Contribution de spermosaure)

Message par Eolie » mer. 16 sept. 2020, 08:51

Non je ne prends pas la tête :D

Mais je garde un souvenir incroyable du flot de sperme qui inondait ma bouche quand j'étais en couple, le jet chaud qui percutait ma bouche...

Il faut que je trouve un mec avec qui le faire ! Ce serait plus sympa comme défi à deux :kapo:

Avatar du membre
tulum
Messages : 445
Enregistré le : lun. 13 févr. 2006, 13:14

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par tulum » lun. 05 oct. 2020, 11:17

J’adore sur une part de fondant au chocolat, c’est exquis! :D Sur une madeleine c’est pas mal aussi... et pourquoi pas un petit cocktail... miam! :ejac:

Edger Pacifico
Messages : 33
Enregistré le : sam. 01 oct. 2005, 15:00

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par Edger Pacifico » dim. 11 oct. 2020, 20:11

Au début je ne bouffais pas mon foutre. J'avais un mouchoir ou des kleenex pour nettoyer, ou alors je l'essuyais sur mon ventre pour le faire sécher, et je me suis aperçu que j'aimais bien l'odeur. Aujourd'hui je me dis que je ne peux pas terminer ma branle si je n'avale pas mon sperme pour conclure. Bien sûr tous les goûts existent, et on n'est pas obliger d'aimer le sperme.

Les façons de se branler diffèrent selon les mecs, même s'il existe une façon standard de faire coulisser le prépuce en va-et-vient sur la tige et sur le gland. Mais justement, comme je l'ai écrit dans plusieurs textes et d'une façon très détaillée, ça ne me suffit plus du tout, parce que j'ai appris à me donner beaucoup plus de plaisir (le double ? le triple ? je ne sais pas si ça se mesure) en utilisant du gel lubrifiant et en m'astiquant en tenant ma peau bien tendue de l'autre main, pour éviter que le prépuce remonte sur le gland. Je pensais que tous les mecs circoncis faisaient pareil mais comme beaucoup on la peau qui coulisse sur la tige, ce n'est pas vrai : l'autre jour j'ai expliqué à un mec circoncis qu'en ajoutant du gel et en se tenant la peau tendue comme moi, il aurait plus de plaisir, et il l'a exprimenté en direct au téléphone, très surpris et super content. Mais je me souviens aussi d'un mec que j'ai commencé à branler avec du gel et ça l'a fait débander direct, il a emballé son matos et il est parti.

Donc pour le sperme à bouffer, c'est pareil : c'est un plus, qu'il faut apprendre à apprécier mais si jamais "ça ne passe pas", il ne faut pas forcer. Je pense qu'il faut commencer par prendre le sperme d'un pote qu'on aime bien, en le faisant jouir dans sa bouche ou en se faisant jouir sur le visage. Un bon arrosage de foutre de la part d'un pote avant de jouir soi-même, en restant dans l'excitation, c'est pas mal ... En symétrique, si le pote aime le sperme, c'est de le lui faire bouffer, son propre sperme ou le sien. En s'habituant je pense qu'on fait entrer l'avalage du sperme dans le rituel de la branle, et du plaisir.

Pour la mouille ça dépend tellement de chacun, on n'est pas fait pareil : il y a des mecs qui restent "secs" jusqu'à l'éjaculation, d'autres qui mouillent comme des fontaines. Pour ceux qui ont des gouttes de mouille qui sortent, c'est vrai que c'est bon de goûter au côté un peu salé pendant la branle.

Avatar du membre
arnaud.69
Messages : 801
Enregistré le : dim. 26 août 2007, 09:50
Localisation : Bruxelles

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par arnaud.69 » dim. 11 oct. 2020, 23:27

Edger Pacifico a écrit :
dim. 11 oct. 2020, 20:11

Les façons de se branler diffèrent selon les mecs, même s'il existe une façon standard de faire coulisser le prépuce en va-et-vient sur la tige et sur le gland. Mais justement, comme je l'ai écrit dans plusieurs textes et d'une façon très détaillée, ça ne me suffit plus du tout, parce que j'ai appris à me donner beaucoup plus de plaisir (le double ? le triple ? je ne sais pas si ça se mesure) en utilisant du gel lubrifiant et en m'astiquant en tenant ma peau bien tendue de l'autre main, pour éviter que le prépuce remonte sur le gland. Je pensais que tous les mecs circoncis faisaient pareil mais comme beaucoup on la peau qui coulisse sur la tige, ce n'est pas vrai : l'autre jour j'ai expliqué à un mec circoncis qu'en ajoutant du gel et en se tenant la peau tendue comme moi, il aurait plus de plaisir, et il l'a exprimenté en direct au téléphone, très surpris et super content.


De fait, se polir le gland maintenu décalotté, hardiment, d'un poing ferme, procure des sensations de plaisir très violentes. Chez un non-circoncis cette stimulation s'accompagne cependant de picotements de douleur...

C'est la méthode parfaite pour éjaculer en jets puissants : faire un "O" avec le pouce et l'index et se tourner le gland à nu avec force, comme si on dévissait le capuchon d'une bouteille ! Aucun mec ne résiste à plus d'une dizaine de "tours"...



Le problème avec cette technique est que tu jouis très rapidement; le gland étant une autoroute vers l'orgasme...

Ceux qui ont la chance de vivre seul préfèrent des techniques plus subtiles, qui permettent de savourer le plaisir masculin pendant des heures et des heures... Mais toutes ces techniques ont en commun le fait de ménager le gland autant que possible.


pour le sperme à bouffer, c'est pareil : c'est un plus, qu'il faut apprendre à apprécier mais si jamais "ça ne passe pas", il ne faut pas forcer. Je pense qu'il faut commencer par prendre le sperme d'un pote qu'on aime bien, en le faisant jouir dans sa bouche ou en se faisant jouir sur le visage. Un bon arrosage de foutre de la part d'un pote avant de jouir soi-même, en restant dans l'excitation, c'est pas mal ... En symétrique, si le pote aime le sperme, c'est de le lui faire bouffer, son propre sperme ou le sien. En s'habituant je pense qu'on fait entrer l'avalage du sperme dans le rituel de la branle, et du plaisir.

Pour la mouille ça dépend tellement de chacun, on n'est pas fait pareil : il y a des mecs qui restent "secs" jusqu'à l'éjaculation, d'autres qui mouillent comme des fontaines. Pour ceux qui ont des gouttes de mouille qui sortent, c'est vrai que c'est bon de goûter au côté un peu salé pendant la branle.


Les potes de branle sont souvent des rencontres furtives : routiers esseulés sur aires de repos, promeneurs en forêt, douche partagée au club de sport ou à la caserne, rencontre de plage, WC de l'université, parcs de rencontre dans les villes... Souvent sans échanger un seul mot.



Pour ma part, jamais je ne me risquerais d'avaler le sperme d'un inconnu. Pas plus que sa salive.



Il y a d'innombrables petits jeux de queue super-sympas à se faire entre hommes avant d'en arriver là, y compris avec échange de sperme, qui sont une chouette alternative aux rapports hétéros hebdomadaires classiques.

Quand il s'agit de queue nous, les mecs, sommes de grands enfants... :D



< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




< Pour voir cette image, vous devez être enregistré et connecté >




A.

Avatar du membre
tulum
Messages : 445
Enregistré le : lun. 13 févr. 2006, 13:14

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par tulum » mar. 13 oct. 2020, 12:45

Encore de très belles queues par ici! Et de beaux duels... on avait le jeu du bras de fer mais pourquoi pas la queue de fer? Qui a la plus dure? Ou bien de l’escrime avec les queues, tels de beaux fleurets! Le jeu serait de donner des coups de queues mutuels et le premier qui jute à perdu... avec un gage à la clé? :D genre déguster toute sa liqueur et celle du pote qui jute après...

Avatar du membre
Sextoy
Messages : 36
Enregistré le : lun. 07 nov. 2016, 19:07

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par Sextoy » jeu. 12 nov. 2020, 11:12

Pour t'inspirer, va voir ce que j'ai écrit...



viewtopic.php?f=31&t=8049&p=43228#p43228



Réchauffé comme ça, le sperme est délicieux et tu es suffisamment chaud pour oser :man:

Avatar du membre
Remi3
Messages : 27
Enregistré le : mar. 02 févr. 2021, 18:48

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par Remi3 » mer. 03 févr. 2021, 01:39

J’ai toujours aimé le gout de mon precum. Je me suis rarement branlé sans goûter une ou deux fois ma mouille avant d’ejaculer avec, toujours le même goût salé. Pour le sperme ça a été plus long . J’arrivais pas à mettre mon sperme dans ma bouche quand j’avais juté. Mais comme ça me faisait quand même envie des que je rebandais, j’ai essayé et réussi à m’auto sucer vers les 18 ans. J’arrivais donc à m’ejaculer dans la bouche. Et là c’est le goût acre de ma semence qui ne me plaisait toujours pas. Vers les 30 ans nouvelle expérience non prévue. Je me branlais en conduisant sur une autoroute au Portugal mais j’étais hyper excité et j’ai pas maîtrisé l’animal. C’est parti et mon foutre couvrait ma main serée sur ma verge. Pas d’autre solution pour ne pas tacher le pantalon de mon costard que de le boire. Et là surprise , mon sperme était bien moins fort qu’avant et j’ai tout avalé avec même un peu de plaisir. Le soir même j’ai réessayé et j’ai aimé. Depuis c’est devenu une façon frequente de nettoyer mon jus .

Je pense que la nourriture y fait beaucoup. À 20ans je me gavais de viandes et fromages. Depuis mes 30 ans les fruits et légumes avaient largement pris leur place dans mes repas

EdgingFun
Messages : 29
Enregistré le : sam. 06 févr. 2021, 13:33
Localisation : Lyon

Re: Comment gouter son precum et son foutre ?

Message par EdgingFun » mer. 10 févr. 2021, 12:01

Personnellement, impossible de jouer avec mon foutre. Ni avec celui des autres, je trouve que ça a un goût trop particulier, et même après plusieurs tentatives, rien n’y fait.



Concernant la mouille par contre... C’est tout autre chose. Comme je l’ai déjà dit dans d’autres sujets, je mouille énormément. Tellement que parfois, quand je bande longtemps sans sortir ma queue du pantalon, ça transperce le caleçon et même mon jean (ça fait comme si j’avais fait couler de l’eau dessus) et quand je la déballe, ça ruisselle de partout, un délice !



Alors je la tiens bien droite, et j’observe les gouttes couler le long de ma bite, dévalant sur les veines bien apparentes, et je récupère tout ça sur mes doigts avant de tout lécher. Il reste plus rien, et je recommence encore et encore... Quand je suis accompagné, j’alterne entre moi et mon partenaire (quand il n’est pas retissant), sinon c’est lui qui me fait lécher pour moi.



Ça donne des sessions de malades, ou je deviens complètement animal tellement je gémis et que mon visage se déforme sous ce délicieux supplice.

Répondre